6ème stage des Trompes de Bonne à Samoëns
le 01/06/12
Retour aux actualités

Jeudi 17 mai

Normalement tout est prêt… L’équipe de Bonne se retrouve dès le milieu de matinée au centre de vacances du Vercland sur les hauteurs de Samoëns pour peaufiner les derniers détails : mise en place du bar, préparatifs de l’accueil, de la moulinette, etc. Nous avons, bien entendu, une pensée pour 4 des piliers de Bonne qui ne peuvent malheureusement pas nous rejoindre : Bonne Fée, Roland, Yannick, et Xavier qui on l’espère retrouvera rapidement son intégrité physique.

Vers 17h00 les premiers stagiaires arrivent sous un soleil inondant la vallée du Giffre. Une fois l’installation dans les chambres, les stagiaires se rendent dans la salle de spectacle pour affronter la moulinette sous la houlette de Vincent Monnet (alias Vincentime). Ce moment tant redouté par les stagiaires se transforme en un appel/réponse convivial cinq par cinq pour minimiser le stress. A mesure que la moulinette se vide le bar se remplit, curieux déplacement de foule… les premiers chants résonnent et déjà il est l’heure de casser la croûte ce qui ne déplaira pas à l’équipe de Vendôme !
 
Après le repas, tout le monde constate que l’adage « ventre plein sonne bien » se vérifie. Les fanfares de groupe s’enchainent sous la houlette des meneurs, Nicolas, Charles, Vincentime et Bill.
 
Vendredi 18 mai
 
Les derniers stagiaires arrivent pendant que les premiers reçoivent leur premier cours. A 10h00, Fred organise un briefing moniteur pour expliquer le déroulement du stage avec notamment l’instauration de moniteur référent par niveau. A 10h30, les 105 stagiaires sont réunis dans la salle de spectacle à leur tour pour une présentation des moniteurs et du stage.
 
Ca y est le stage est lancé, les stagiaires partent avec leurs moniteurs et se répartissent autour du bâtiment malgré une légère pluie fine.
 
Le premier repas nous donne l’occasion d’apprécier la très bonne cuisine proposée et d’une façon plus générale le très bon standing du stage.
 
Le soleil refait son apparition ce qui augure une riche après-midi de trompe. Chaque groupe de travail est concentré sur les suggestions des moniteurs et les premiers cours de respiration et d’émission du son se font déjà ressentir.
 
Nos partenaires les maisons Milliens, Bellechasse  et Cornélius s’installent dans le bar et proposent leurs nouveaux produits à la grande joie des stagiaires.
 
La tartiflette regarni les estomacs et tout le monde se retrouve au bar pour la  première soirée. Pendant que les uns se réhydratent, les autres chantent et sonnent…
 
Samedi 19 mai
 
La matinée est quelque peu humide, mais chacun arrive à s’abriter autour du centre de vacances. Le soleil refait une apparition marquée ce qui permet aux plus audacieux de déjeuner sur la terrasse, il y a comme un air de vacances qui se dégage.
 
La décision est prise, nous irons tous cette après-midi au sommet des pistes de Samoëns pour répéter le concert les pieds dans la neige…
 
Sonner à 1600 m d’altitude permet de mettre en application la gestion de l’air…et de vérifier ses aptitudes au lancé de boule de neige…
 
Plus sérieusement, après un grand carré sous la houlette du gant de Jacques Paccard, les 5 grands groupes se répartissent sur le plateau des Saix pour non seulement préparer le concert du soir mais également apprendre les contraintes de la trompe de groupe.
 
16h30, les moniteurs répètent à leur tour sous les oreilles attentives des stagiaires.
 
De retour au centre, un repas d’avant concert nous est proposé avant de monter dans le bus direction l’église Notre Dame de l’Assomption de Samoens. Le programme de ce soir est très éclectique avec entre autres une prestation de chaque groupe de stagiaires nous proposant tour à tour le radoux du Clocher dans le Soir par le groupe des débutants, des fanfares de vènerie, la Guillaume Tell, Offrande par le groupe de bassistes motivés comme jamais, Le Grand Retour de Chasse ou encore le Moulin de la Vierge par les 3ème catégories et plus... Les moniteurs scindés en deux groupes sonnent les classiques de la trompe de groupe : Grande Fanfare, Souvenirs de Londres, Fanfare des Bois, Templiers,… sans oublier nos deux solistes Vincent Monnet et Nicolas Dromer qui nous régalent dans l’Amazone et la Manola des chasseurs, deux œuvres de Tyndare Gruyer sublimées au piano par Sylviane, professeur au conservatoire de Genève qui pour la petite histoire joue en lecture à vue… Comme il se doit dans nos montagnes le concert se termine par « Printemps à Novel » entonnés par les 130 sonneurs parmi lesquels notre Président, Antoine de La Rochefoucauld, qui a eu la gentillesse de nous rejoindre.
 
A notre retour au stage après avoir fait honneur à l’apéro tardif de la commune de Samoëns, nous avons la bonne surprise de trouver un superbe buffet froid pouvant requinquer n’importe quel sonneur ayant consommé l’intégralité de ses ressources énergétiques pendant le concert.
 
La nuit s’annonce longue, voire sans fin pour les plus téméraires. La trompe entrecoupée des histoires de notre ami Pierre et des chants sous la conduite d’un Michel Péju des grands soirs rythment les heures qui défilent bien vite. Le bar se vide inversement proportionnellement aux estomacs et à une heure qu’il n’est pas raisonnable de citer, François, toujours campé sur ses deux jambes au grand dam des jeunes loups Vendômois et du Graisivaudan réunis (qui ne savent pas encore à qui ils s’attaquent) sort le « Sirop » en guise d’hallali. Mais rien n’y fait ! Bill est déjà là pour nettoyer le bar et renvoie les derniers Mohicans prendre une douche alors que le petit déjeuner va être servi.
 
Dimanche 20 mai
 
Que ce petit déjeuner est calme, pas un bruit, seuls les pipits spioncelles chers à notre ami Dominique Klein égayent l’atmosphère d’un lendemain d’une rude bataille. Les cours sont un peu longs à débuter,  mais le soleil radieux recharge rapidement les batteries de ceux qui ont confondu la nuit et le jour.
 
Après la pause, le classique concours de fin de stage démontre les progrès effectués pendant le stage. Chaque finaliste repart avec un lot (étui, pibole, embouchure, cravatte, gant,…) offert par nos partenaires que l’on remercie une fois de plus.
 
Un dernier café, des embrassades et les sonneurs redescendent dans la vallée retrouver leurs quotidiens après un stage au cours duquel seul l’amour de la trompe a occupé les esprits.
 
Rendez-vous en 2014.
 
Merci à toute l’équipe de Bonne (clin d’œil particulier à Jojo et Cyril) et à nos moniteurs :
 
Anthony Simon, Bernard Bocquet, Charles Velot, Denis Legrand, Denis Raffaelli,  Enguerrand Couvent, Franck Veron, François Favre, Fred Comte, Guillaume Bizieux, Guillaume Gateau, Jacques Paccard, Mathieu Wassmer, Marco Chételat, Michel Péju, Nathalie Péju, Nicolas Dromer, Nicolas Legoff, Pascal Bouclet, Raphael Messner, Robert Novel, Vincent Monnet, Yoann Selin.
 
Fred COMTE, direction technique du stage.

Commentaires
Discographie

Découvrez le dernier album des Trompes de Bonne : 80 ans

voir toute la discographie
contact

François FAVRE
776, Route de la Charniaz Asnières
74380 BONNE
Tel : +334 50 39 21 02
Email : favre.fran@wanadoo.fr

formulaire